Les années 1960 : quand le Québec s’ouvrait sur le monde

bhp-vol-23-no-1À paraître en octobre et en exclusivité dès la mi-septembre pour les abonnés : «Abonnez-vous !»

Les années 1960 demeurent un tournant décisif dans l’histoire du Québec. Les recherches les plus récentes le confirment : il semble bien y avoir eu un Québec d’avant et un Québec d’après la Révolution tranquille. Cependant, dans tout le récent processus de réévaluation historique, l’aspect international n’a pas été au cœur des préoccupations. Or, dans ces années, le Québec s’est projeté non seulement dans l’avenir, mais aussi dans le monde. Il s’est inspiré des expériences intellectuelles, politiques, sociales et économiques en Europe, bien sûr, mais aussi en Amérique latine, en Asie et en Afrique. Plus que jamais auparavant, les Québécois des années 1960 ont voyagé, et l’accueil qu’ils ont réservé au monde est loin de se limiter à Expo 67. Ce dossier, sous la direction de Jean Lamarre, fait le bilan d’une décennie cruciale dans notre histoire politique, diplomatique et culturelle.

Avec les textes de Catherine Foisy, Serge Granger, Kevin Brushett, Daniel Poitras, Marcel Martel, Michel Nareau, Jacques Portes et Bernard Pudal ; et la participation de Jean-Philippe Warren et de Gabriel Nadeau-Dubois.

Également dans ce numéro : les éditoriaux de Martin Pâquet et Robert Comeau ; un article d’Antoine Brousseau Desaulniers ; l’analyse des élections du 7 avril 2014 par Réjean Pelletier, Alain Noël et Michel Venne et le point sur la question nationale par Stéphane Courtois et Danic Parenteau ; une note de recherche de Denis Monière et Dominique Labbé ; une note critique de Jean-Philippe Warren ; les recensions d’Arnaud Bessière, Hubert Villeneuve et Mathieu Gauthier-Clermont ; et la compilation des parutions récentes par Robert Comeau.

En couverture : Les visas d’un passeport de l’Exposition universelle de Montréal (montage).

Share